AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CHAPITRE II : Le labyrinthe argentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
tous, il est la plume qui s'est posée sur le papier pour y faire glisser mille-et-unes histoires. sans demeure, il vit par delà les murs des maisons capricieuses. auteur, faiseur d'histoires, il est l'Histoire. © : praimfaya.
Voir le profil de l'utilisateur http://meta-mor-phosis.forumactif.com
MessageSujet: CHAPITRE II : Le labyrinthe argentin   Ven 23 Fév - 17:44


LE LABYRINTHE ARGENTIN

Il apparait au bout d’un sentier de pétales fanées, près des plantes agonisantes comme une construction diabolique. De ses murs végétaux, l’entrée faite de pierres et de buissons gardent les morceaux de chemins éparpillés.
Depuis quelques mois déjà, il repose sur la terre du quartier des fables.
Chaque habitant se sont approchés, craintifs, curieux, joyeux, espiègles. Enfin ! Enfin un événement brisant la routine, le banale, ces journées affolantes de lenteur et d’ennuie. Enfin, la création d’une nouvelle maison, de nouveaux lieux !
Mais l’espace ne s’ouvrait pas. Obstinément fermé, l’on entendait, derrière la porte de ronces des cris de voix, des pas, des sons que jamais encore l’on avait entendu.
Et puis…
La lune. Argentine. Ronde. De ses vêtements de brume, elle glissa sous les portes des chaumières, contre les murs de briques. L’auberge des neiges éternua, elle tomba malade. Le froid déjà si lourd, si volumineux dans certaines pièces devient macabre, gelant ses enfants. Dans le manoir d’Emeraude, la folie si joyeuse devint l’objet de jeux effrayés, sadiques. La brume, douce brume. L’on commençait à s’inquiéter, à sortir des archives un moment similaire.
Enfin… l’homme trouva mais ne montra pas. Il enferma l’ouvrage dans un coffre de bois, une carte à jouer pour récolter le pouvoir. Car les maisons s’affaiblir et ne purent protéger les victimes, jolies gamines et tendres gamins. Alors, dans les rues, le soleil baignait la lune, il n’y eu plus de jours ni de nuit, une lumière tamisée d’obscurité lorsqu’on pénétrait dans les ruelles pour joindre une destination à l’autre.
Le quartier d’Eden se métamorphosa. De paradis il se transforma.
L’enfer battait son rythme sur les pavés égratignés.
Le labyrinthe arqua ses portes pour laisser ses héritiers se faufiler.

Revenir en haut Aller en bas
 
CHAPITRE II : Le labyrinthe argentin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Magi The Labyrinthe of Magic - scan 220 VF
» harlem dogue argentin un gros bb (spa de l'eure 27)
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» [Résolu] Labyrinthe disparu
» [nouveau Projet] labyrinthe au mille et une piques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
METAMORPHOSIS :: Il était une fois :: La première page-
Sauter vers: